03 février 2018

L'Olympus M.Zuiko Premium 45mm F1.8: la modestie du talent




Une des plus belles optiques avec laquelle j'ai pu travailler professionnellement durant mes années argentiques était l'objectif Leica Summicron 90mm F2.8. Compact avec un angle juste assez discriminant ce chef d'oeuvre d'outil photographique était vraiment un charme créatif pour son utilisateur. Je n'ai retrouvé cette magie visuelle que beaucoup plus tard en adoptant l'Olympus M.Zuiko Premium 45mm F1.8 pour le format numérique MFT (M4/3).

L'Olympus M.Zuiko Premium 45mm F1.8 est un petit téléobjectif discriminant doté d'un angle de champs visuel de 27 degrés. Petit en dimension et très léger grâce à sa construction en composite, il s'agit pourtant d'une optique de définition supérieure offrant des résultats détaillés sans aberration apparente. Sa nouvelle grande soeur ayant une ouverture maximale de F1.2 lui fait maintenant ombrage mais pour les adeptes de la street photography le 45mm F1.8 reste sans rival et d'une discrétion exemplaire. C'est l'antithèse de la photographe intimidante.

Un des aspects les plus intéressants de l'Olympus M.Zuiko Premium 45mm F1.8 est sa grande vivacité peu importe le modèle de boitier M4/3 auquel il est couplé. La mise au point automatique reste efficace même dans des conditions d'éclairage plus difficiles. On regrette simplement qu'il soit pas doté de l'option de mise au point manuelle sur la bague de focalisation du point comme son grand frère (45mm F1.2). Mais c'est peut-être le compromis à faire pour son tarif réduit et sa conception plus ancienne. Vous pouvez choisir la fonction de mise au point automatique avec l'option manuelle de votre appareil si vous désirez accéder facilement à cette fonctionnalité particulière.

L'Olympus M.Zuiko Premium 45mm F1.8 est une des principales raisons qui a provoqué mon adhésion au format M4/3. À l'époque j'expérimentais ce nouveau format de capteur avec un modèle Olympus EP-3 et son objectif-zoom de base 14-42mm mais c'est le 45mm F1.8 qui a révélé le véritable potentiel de cette catégorie de capteur numérique. Les résultats obtenus en terme d'imagerie était tout simplement d'une classe à part d'ou cette similitude avec le Leica Summicron 90mm f2.8 de l'ère argentique.

Mais jusqu'à quel point peut-on considérer ce 45mm F1.8 comme un objectif de tous les jours et comme la "normale" du photographe à l'imagerie discriminatoire. Car il s'agit bien de cela c'est à dire d'utiliser l'Olympus 45mm F1.8 comme l'outil optique sélecteur par excellence idéal sur le terrain bien que son angle de champs réduit le rend moins malléable en recherche contextuel et oblige son utilisateur à compresser son sujet sur des éléments restreints. Mais il s'agit bien là d'un choix ou d'une démarche purement artistique ou esthétique. Et cela participe à la signature de l'auteur tout comme tout autre objectif de votre choix.




Action, portrait, architecture et bien d'autres sujets sont à la portée de l'Olympus M.Zuiko Premium 45mm F1.8. Il n'y a qu'à prendre son appareil et déclencher. On revient toujours à l'Olympus 45mm F1.8 malgré toutes les infidélités j'en suis le premier témoin!